Lorsque nous avons projeté de construire un pont, nous ne pensions pas que l’expression: “Il coulera beaucoup d’eau sous les ponts”, prendrait un sens réel pour nous et la possibilité de le traverser aussitôt terminé.

Tout a débuté lorsque nous avons entamé les discussions autour d’un projet d’adduction d’eau potable dans un groupement de villages isolés, sur la commune où nous avions déjà réalisé un projet d’AEP.

Un pont vétuste et inadapté étant le seul accès à ce groupe de villages, il était urgent et important pour nous et pour les villageois d’avoir une route accessible en tout temps. Cet accès constitue la veine du développement de cette région. Il est parcouru plusieurs fois par jour, par les enfants qui vont à l’école dans les villages aux alentours, par les habitants qui vont travailler ailleurs, pour aller au marché ou transporter les malades, ainsi que pour l’approvisionnement en terme de besoins en culture.

Ce nouveau pont adapté était également important pour faciliter les accès au chantier du projet d’adduction d’eau potable que nous projetions de faire en 2021. Malgré les conditions sanitaires compliquées, rencontrées en 2020, les travaux ont pu être effectués selon le calendrier initial. Le pont a été terminé avant la saison des pluie, en novembre dernier.

Les villageois, les autorités locales, les représentants de l’entreprise de construction et le représentant local de Madagascoeur ont fêté et trinqué à cette belle réussite. Nous avons partagé ce moment convivial quelques instants, par écrans interposés, depuis notre stand, un samedi de décembre au marché.