Nous redoutions ce moment. Nous espérions qu’il arrive le plus tard possible. Nous rêvions même que comme pour beaucoup de choses qui se passe sur la planète, Madagascar soit oublié.

Et bien non, cette fois-ci, Madagascar y a droit aussi: les trois premiers cas de COVID-19 ont été confirmés hier à Madagascar par la présidence. La population a été, selon le témoignage de Coco, prise de panique. Les pénuries de riz et de  matières premières se font ressentir après moins de 24 heures dans les marchés de la capital. Les pharmacies, déjà pas trop fournies en temps normal, sont vides.

Le président se veut rassurant: “Le malagache est solide et ce ne sera pas pire que les autres maladies annuelles telles que la peste et le choléra”…

Nous ici, Madagascoeur, nous sentons pour la première fois complètement démunis. Voyant les dégâts que le COVID-19 est en train de faire dans les pays les mieux préparés au monde, nous n’osons pas imaginer ce qui pourra arriver là-bas.

Dèc ce soir, et jusqu’à ce que nous retrouvions nos amis malgaches, nous allumerons tous les soir sur notre balcon une bougie, synonyme d’espoir, et ce, jusqu’à ce que nous soyons à nouveau là-bas, pour les aider. Faites en de même.

Madagascoeur a besoin de vous, plus que jamais! Pensez aussi à eux!

Vérène, Peggy et Thierry